mercredi 17 décembre 2014

La buse de Bretagne



Je ne connaissais pas le maire de Carhaix Christian Troadec (Gouffre de l'arrière train en breton) avant l'histoire des bonnets rouges et je savais encore moins qu'il avait été de gauche dans sa jeunesse. Alors depuis sa poussée de popularité et l'augmentation de son électorat régional frontiste influencé par sa colère d'entrepreneur politique et le chouchen qui détruit les neurones, je le suis dans la presse en attendant sa nouvelle lubie. Socialiste et électeurs dans l'opposition, je me demandais bien pourquoi ce type se revendiquait encore de gauche sans être mélenchoniste après ses attaques contre le gouvernement. En fait, après avoir été le génial créateur du festival des Vieilles Charrues, il me semble bien que Christian Troadec soit devenu  une bonne buse après ses câlins avec François Pinault. Ils se sont rencontrés une heure pour parler pays et charcutaille et Troadec se voyait déjà avec un musée d'art de 80000 m² dans sa région, le début d'une longue amitié et des rendez-vous privilégiés à la pelle dans les bureaux feutrés de Pinault sur les Champs-Elysées. Le pauvre s'est pris une gamelle monumentale le lendemain quand Pinault du CAC 40 s'est aperçu que son ami le bouseux s'était empressé de tirer des plans sur la comète dans la presse.
A fréquenter n'importe qui et à se positionner n'importe où, il passe aujourd'hui pour une grosse burne, les autres élus qui n'étaient pas dans la confidence d'ailleurs, ont certainement envie de lui jeter des cailloux  pour la publicité remarquable qu'il fait de la Bretagne.

dimanche 14 décembre 2014

Pauvre Bernard sans frontières



Je suis allé voir sur Wikipédia pour connaître l'âge de Bernard Kouchner, ses 75 ans expliquent certainement sa grande dernière idée farfelue de la semaine dernière:  L'ami Bernard voudrait battre le Front National en préconisant une alliance UMP/PS.
Alors je veux bien croire que l'UMP est trop faible pour battre seule le FN qu'elle envie, je veux bien me résigner à penser que le Parti Socialiste n'ira pas plus loin qu'un premier tour en 2017 et je veux bien admettre que le Front de Gauche ne sert plus à rien mais jamais mon Bernard tu auras mon soutien pour une telle alliance.
N'oublie pas qui est revenu à la tête de l'UMP aujourd'hui et n'oublie pas les crasses que ce parti nous a débité depuis 2012, je ne pense pas, quelque soit le camp, que les militants ou sympathisants  souhaitent le moindre petit rapprochement, même pour battre un Front National qui attire de plus en plus de monde.
Et puis mon Bernard, en 2002, une grosse majorité de gens de gauche avait voté pour Jacques Chirac en se bouchant le nez parce qu'ils s'imaginaient voir la bête immonde sur le trône, ils avaient fait gagner la droite et n'ont jamais eu de retour dans aucune autre élection, rappelle-toi du "ni-ni" de Jean-François Copé. Depuis l'UMP s'est calé à la droite toute en copiant le programme du FN, tu as même été ministre sous Sarkozy dans un gouvernement de l'affreux libéral Fillon pendant presque 3 ans et tu nous présentes une alliance UMP/PS pour sauver le monde? Mon pauvre Bernard, arrête la politique hallucinogène avant de passer pour un gros con et prend ta retraite, c'est ce que tu as de mieux à faire.

vendredi 7 novembre 2014

Non mais allô quoi!


J'aime bien les bons gros lobbys qui ne sentent pas bon du social, ils me servent à alimenter ma machine à baffe sans me fatiguer, les méritants tombent tout seul dans mon piège à gros bonnet via l'actualité trop chargée pour moi en ce moment.
La téléphonie n'a pas encore la réputation du pétrolier mais l’émission Cash Investigation de la sémillante  Elise Lucet nous a montré que les fabricants de smartphone n'ont rien à envier aux groupes pétrolifères du point de vue magouilles, pollutions et exploitations de population pauvre. Pour ceux qui ont regardé l'émission, ils ont pu s'apercevoir que certains dirigeants se foutaient royalement de l'éthique et de la journaliste qui avait pourtant l'évidence des saloperies de leurs entreprises entre les mains. Un cas m'a particulièrement marqué, c'est celui de François Quentin, jovial PDG de Huawei France, type charmant qui a grandi dans les télécoms et les loisirs de riches depuis tout petit et qui s'est permis devant la caméra d'ignorer avec une rare mauvaise foi la pauvre journaliste qu'on sentait bien agacée par tant de mépris. François Quentin n'a pas seulement voulu ne pas répondre aux questions embarrassantes, il a montré qu'il en avait rien à battre que sa boutique fasse travailler des enfants.
Il n’empêche qu'il n'en est pas resté là puisque j'apprends que monsieur n'a pas digéré les méthodes de l’émission et qu'il aurait fallu qu'Elise Lucet se transforme en serpillière pour pouvoir lui dire bonjour, monsieur pas content a donc lancé une fatwa cathodique sur la journaliste de France 2:

"J’ai activé tous mes réseaux et Madame Lucet n’aura plus aucun grand patron en interview, sauf ceux qui veulent des sensations extrêmes ou des cours de Media Training."

Tout simplement. Un flingue sur la tempe fait le même effet et on se dit que l'industrie de la téléphonie est bien en train de devenir un lobby puissant qui pue. Tiens, en regardant ce passage de l'émission, j'ai même pensé aux gros méchants véreux et plein de pouvoir des thrillers américains. 

lundi 27 octobre 2014

La France a besoin de dirigeants bien Carrez


La France d'en haut est en délicatesse avec le fisc, ce n'est pas vraiment nouveau mais en cette période délicate de crise et d'austérité imposée, c'est de plus en plus mal supporté par les péquins comme moi. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai une phobie de l'administration fiscale comme l'autre petite burne de Thevenoud même si le moment de la déclaration est toujours pour moi comparable à un rendez-vous chez le dentiste, dans tout les cas j'y passe parce que j'y suis obligé.
Le cas Thevenoud a été jusque là exemplaire dans le foutage de gueule général de nos politiques, censé donner l'exemple, il donne, grâce à son comportement, quelques pourcentage de voix à l'opposition et des cheveux blancs à ses collègues honnêtes. Heureusement qu'à droite l’honnêteté et la droiture (on ne dit pas gauchure d'ailleurs) sont des valeurs bien ancrées, ce n'est pas par exemple le Président de la Commission des finances à l'Assemblée nationale Gilles Carrez qui sera un jour en délicatesse avec l'administration fiscale, il n'est pas le genre à être convoqué par le fisc pour une quelconque phobie et une personne intègre comme lui, respectant les lois toussa, paye rubis sur l'ongle l'impôt demandé. Et même l'ISF qu'il combat malgré tout depuis qu'il est assujetti depuis 2011. Carrez on vous dit!
La droite, pour ça, est bien plus professionnelle que la gauche mais c'est normal, c'est l'ordre, les valeurs de la république, le respect des lois, la solidarité pour sa gueule et la magouille taille XXL.

dimanche 12 octobre 2014

L'union des indemnités dans la poche



Heureusement que nos veilleurs, sans bougies à la main mais avec une bonne bière, choppent l’événement un dimanche sur le net (santé Captain!) sinon je serais passé à coté de cette bonne nouvelle.
Cette chère Union des Démocrates Indépendants, chancre mou de la droite française et prête à signer des deux pieds pour n'importe quelle future candidature UMP en 2017, ce ralliement de mollassons de la politique infecté par quelques individus de l’extrême droite des années 70 qui dit se différencier des autres grands partis pour une autre politique doit évidemment tomber des nues après le petit couac de son élu foireux de Bobigny paru dans la presse. J'espère toujours une belle sortie d'Hervé Morin sur le sujet mais elle ne viendra sûrement pas. 
François Rebsamen avait, en fin de semaine dernière, remué la merde en débattant sur le renforcement du contrôle des chômeurs et ceux-ci, comme l'aile gauche du gouvernement l'avaient à juste titre mal pris mais Rebsamen, certainement sans le vouloir, a démontré quelques abus de privilégiés à corriger vite fait et c'est Stéphane de Paoli, maire de Bobigny, est sert de  parfait exemple au foutage de gueule ambiant, lui qui cumulait son indemnité d’élu de ville de pauvre poussée à son maximum avec des allocations chômage. 
Je ne sais pas si c'est le fait qu'il se soit fait gauler comme un vulgaire petit escroc ou pas, il aurait annoncé samedi qu'il avait depuis septembre renoncé à toucher son chômage, c'est quand même ce genre de comportement jemenfoutiste qui est à mettre, entre autres, au crédit de la montée du FN. Ceci dit, même pour les escroqueries, le centriste est loin de ses maîtres de l'UMP. Mais dans le contexte actuel ça mérite amplement des baffes.

mardi 9 septembre 2014

Thomas la prise de tête



Les socialistes ont le chic spécifique d'avoir toujours un de leurs membres pour gâcher la fête et depuis l'élection de François Hollande, les exemples foireux ont été trop nombreux. Je ne suis pas découragé de la politique comme certains de mes amis mais je pense qu'il serait temps de vraiment saquer les nuisibles qui font payer les élus honnêtes dans leur quotidien, j'imagine très bien que le député lambda doit  souffrir de réflexions du type "tous pourris". Ils peuvent remercier aujourd'hui Thomas Thévenoud, c'est le dernier boulet en date de la république exemplaire chère à notre président.
Mon collègue Melclalex posait la question de son sauvetage, je pose la question de son son pied au cul vers une sortie définitive, un vice-président de la mission d’information sur la fraude fiscale, ancien membre de la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac et spécialiste en optimisation fiscale n'a plus rien à faire en politique quand on oublie ses propres impôts. Il a, parait-il, eu une bonne discussion avec Jean-Christophe Cambadélis, ils se mis d'accord et ne représente plus que lui à l'assemblée et c'est bien là mon problème, il garde sa place. Cambadélis en a tiré les conséquences mais il  a surtout gardé un vote précieux pour la majorité.

"Après m'être entretenu ce lundi soir avec Jean-Christophe Cambadélis, j'ai décidé de me mettre en retrait du Parti socialiste et donc du groupe SRC à l'Assemblée nationale (...) Mais je veux rappeler que l'enchaînement de négligences choquantes qui m'ont placé dans cette situation ne fait pas de moi un fraudeur (...) Mes électeurs de Saône-et-Loire seront mes seuls juges"

Blabla. Mon gars, laisses donc tes électeurs que tu prends pour des cons.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...