mardi 12 janvier 2016

Anne et les nuits parisiennes



Anne Hidalgo est la troisième femme de suite à se prendre une claque sur les fesses ici, on ne m'accusera pas de sexisme et elle le mérite bien.
Non contente de nous imposer Johnny Hallyday pour une commémoration qui aurait fait retourner Charb et Cabu dans leur tombe elle nous justifie la petite affluence sur la place de la République dimanche dernier en nous caricaturant les parisiens comme des feignasses qui ne seraient pas du matin. Anne Hidalgo et son armée de bobos devraient pourtant savoir que si la majorité des parisiens et des banlieusards sont solidaires avec l'entourage des victimes et sont très tristes toussa, il peut arriver qu'après une semaine de métro-boulot-dodo on ait envie de rester au lit un dimanche. Elle aurait pu se dire aussi que la majorité des parisiens se foutent de la présence de Johnny et que peut-être l'excès de commémoration tue la commémoration, d'ailleurs depuis 1 an, il me semble que personne n'a attendu ce 10 janvier pour déposer une fleur place de la République.
Personnellement je serais peut-être venu si il n'y avait pas eu Johnny Hallyday et encore, l'émotion est passé, je ne vais pas verser une larme toute l'année et j'attends maintenant autre chose que de la solennité affichée devant les caméras. Même sans aller jusqu'à dire que cette cérémonie était de trop et qu'elle sentait un peu la récupération politique, je pense qu'Anne Hidalgo est vraiment à coté de la plaque (déposé en hommage aux victimes) quand elle débite des arguments à deux balles.

jeudi 10 décembre 2015

Valérie, du calme ma poule


Je te préviens ma chère Valérie, je vais te tutoyer parce que je considère qu'on se connaît bien depuis notre rencontre de Versailles où tu avais pris tes aises avec moi.
Donc Valérie, tu es affreusement choqué comme tes amis par la fameuse déclaration de Claude Bartolone dans une interview qui serait passée tranquille s'il n'y avait pas eu le deuxième tour des Régionales et l’ambiguïté politique actuelle à droite. Tu serais la candidate de "Versailles, Neuilly et la race blanche" d'après lui et entre nous ce n'est pas complètement faux. La levée de bouclier dans ton camp m'a bien fait rire et c'est bien la première fois que je sens tes collègues autant outrés en entendant le mot "race" alors qu'ils n'hésitent pas à faire de l’œil aux électeurs frontistes pour gratter quelques pouillèmes de pourcentage.
Et je ne parle même pas de tes soutiens bleu-brun-rouge dans les réseaux sociaux qui ne sont pas les derniers à vouloir mettre tout ce qui n'est pas dans leur norme dans des wagons à bestiaux pour la frontière.
Valérie, ma poule, ce n'est pas toi qui mettait le département de la Seine Saint-Denis en dessous de tout pendant ta campagne dans les banlieues aisées? Ce n'est pas tes amis qui ne se gênent pas pour diffamer et ou pour faire la chasse aux immigrés pendant les Régionales? Et Nadine Morano? je ne t'ai pas entendu lui demander de fermer sa gueule. Et Nicolas Sarkozy, ton chef, il ne te dérange pas quand il tapine à sa droite?
Alors ma poule, ne joue pas les vierges effarouchées quand on se moque de toi affectueusement parce que tu es quand même dans le camp des nantis et forcement des bons petits français de souche culs serrés-tasse de thé comme tu les aimes à Versailles la bourgeoise. Mais il faut de tout pour faire un monde et il n'y a qu'à droite qu'on ne veut pas, sauf quand il y a du pognon, évidement.

jeudi 1 octobre 2015

Adieu Nadine et bon débarras


Nadine Morano en prend pour son grade depuis quelques jours et c'est amplement mérité néanmoins je vais essayer d'être assez cool, elle est déjà assez foutu politiquement pour en rajouter. 
Nadine a réussi l'exploit, après ses dernières prestations télévisuelles, de se faire détester par tous les bords politiques, Front National officiel compris et il suffit de lire la presse pour s'apercevoir qu'elle a officialisé un enterrement politique particulièrement réussi. Un FN quand même partagé mais qui, dans l'ensemble du canal historique, aura apprécié ses réflexions bien tendance chez les nostalgiques de Vichy, Jean-Marie Le Pen lui a d'ailleurs apporté son soutien, comme le revenant Philippe de Villiers d'ailleurs. De ce coté là Nadine peut être fière de sa connerie et Nicolas Sarkozy de sa plus grande fan.
Elle a tellement réussi sa croisade politique qu'elle a eu le privilège de vivre une petite humiliation lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale par la secrétaire nationale du PS chargée des Outre-mer Ericka Bareigts. Cette dernière, qui a mérité sa standing ovation et l'honneur de se faire connaître à l'occasion, avait rappelé que Nadine n'est pas la seule à avoir dérapé chez les Républicains, Patrick Devedjian, Laurent Wauquiez, Christian Estrosi et Nicolas Sarkozy ont eu leur heure de gloire.
Voilà, Nadine c'était une patriote typique des Républicains, portant avec fierté un  drapeau bleu-blanc-rouge taché de merde brunâtre. On ne la regrettera sans doute pas, moi un peu, parce que c'était la bonne connasse de service qui représentait bien son parti. 

Allez, une dernière pour la route:

"Je trouve que Marine Le Pen a beaucoup de talent (...). [La gauche va] nous mettre le droit de vote des étrangers (...). J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi."

mercredi 9 septembre 2015

Vincent Glad était journaliste


Poster de Loïc Le Meur dans les WC de Vincent Glad

Enfin le terme est un peu fort mais du petit chroniqueur qu'il était, il n'en reste plus grand chose. Son dernier billet sur la énième mort des blogs ressemble a un marronnier d'un  Jean-Pierre Pernaut dont tout le monde se fout, y compris moi. Si l'envie m'a pris de lui donner des baffes ce n'est pas tellement pour son billet inutile où au passage il nous fait encore la démonstration qu'il connaît mieux les réseaux sociaux que la France entière, c'est surtout pour les exemples qu'ils donnent  comme gardien de l’éthique historique du blog:  Les blogueuses mode.
Sans rire, les blogueuses mode! Celles qui nous chient une marque au bout de quatre lignes dans un billet de blog sponsorisé comme un rayon de chez carouf quand elles ne contentent plus de nous péter les oreilles dans des vidéos débiles sur Youtube, tu parles d'une éthique. 
Vincent tu es un gland, ton billet sur la mort des blogs ne vaut rien même si un tas de twittos benêt l'a retwetté bêtement mais je ne suis pas étonné de la part de quelqu'un qui place Loic Le Meur, "French entrepreneur and public backer of French presidential candidate Nicolas Sarkozy" comme figure absolue et définitive du blogging à la française. 
Si tu veux lire des blogs intéressants, drôles ou décoiffant voire avec un peu de fesses, je peux de copier la centaine d'abonnements de mon reader, il y a de tout, des blogs de copains, des blogs de gens extras, des blogs de spécialistes dans leur domaine et même des blogs de gros cons sarkozystes. Tu vois, moi je n'ai jamais vu la mort des blogs puisque je les lis tous les jours avec plaisir mais il est vrai que je ne suis pas un grand journaliste comme toi.

mardi 25 août 2015

Le retour raté de Jean-Hugues



Jean-Hugues Anglade qui était tombé un peu dans ma poubelle cinématographique a fait beaucoup parler de lui dernièrement et c'est tant mieux pour sa page Wikipédia puisque ses rôles dans des films comme  Nikita et 37,2 le matin n'était que des vagues souvenirs. Pour tout vous dire je ne me souvenais même plus de lui et je n'aurais été pas capable de le citer sur une liste de 50 acteurs français connus. C'est idiot de ma part, il a peut-être fait des bons films.
Ne lisant pas Closer mais m'intéressant un peu au cinéma, l'actualité s'est chargé de me donner des nouvelles de lui puisqu'il était le premier héros du Thalys dès les premiers flash d'infos, on a même su qu'il s'était blessé en sauvant les passagers parce que les contrôleurs du train n'avaient pas fait leur boulot. Cool, on tenait notre Bruce Willis à nous.
Mais en fait plus ça va, moins ça va pour Jean-Hugues Anglade qui est en train de s'embourber dans le ridicule depuis quelques jours. Les contrôleurs qui, d'après lui, avaient  fui ont depuis eu la Légion d'honneur et les vrais héros de cet histoire, de sympathiques soldats américains en polos, sont restés simples. Ils ont aussi reçu la Légion d'honneur de notre président et ont, au passage, relevé le niveau de cette médaille que beaucoup trop d'abrutis du show-biz ont eu. Jean-Hugues Anglade, lui,  était à deux wagons et n'a rien vu mais répète son aventure partout dans les médias sans se rendre compte qu'il passe pour un con depuis qu'il a "senti la mort" de près.
Je ne sais pas ce qu'il compte faire après avoir été la risée des réseaux sociaux mais s'il envisageait de se faire un peu de publicité, c'est réussi, il n'a même pas eu besoin de jouer dans un nanar ou de se foutre à poil devant des paparazzis pour faire son retour sur les unes des revues people.

lundi 10 août 2015

Régime Dukon



C'était en juin, j'étais passé à coté du truc, heureusement que Causette est là. D'un coté, RMC n'est pas ma tasse de thé non plus.

L'émission Les Grandes Gueules a particulièrement bien porté son nom. Invité sur le plateau de RMC, l'(ex)-docteur Dukan s'est attiré les foudres des animateurs en expliquant - maladroitement - que l'un des facteurs de l'obésité et du surpoids dans le monde occidental était la compensation alimentaire causée par la solitude depuis la "destruction de la famille". Une destruction due non seulement au "mariage pour tous", mais aussi au "planning familial en 1945" et à "la découverte de la pilule en 1950", selon Pierre Dukan. Pour le médecin, l'humain a du mal à s'habituer à des modes de vie "qui ont 50 ans", alors que l'homme, "depuis 200 000 ans", fonctionnait "dans l'épanouissement d'un mode de vie proche de la nature, de la spiritualité, de la famille et du corps". Et de conclure : "Un adolescent, aujourd'hui, il est paumé. La famille, c'est le palpitant du bonheur. Et pour compenser, on mange." [...]

Travail, famille, patrie, minceur. Ce clown nutritionniste s'est fait radié de l'ordre des médecin en 2014, je m'attendais à plus mais bon, on sait que la solidarité chez les toubibs n'est pas un vain mot. Ne reste plus qu'à le radier des plateaux télévisions pour apologie de la connerie et du cerveau des femmes qui ne pensent qu'à perdre du poids autrement qu'avec un peu de volonté et du temps.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...