mardi 10 mai 2016

Une histoire de bonnes femmes



J'ai du mal à bloguer avec ma matraque en ce moment et je dois faire un billet par mois ici mais le pépère Lellouche méritait bien sa claque dans sa gueule aujourd'hui. Certes, il n'est pas accusé de harcèlement sexuel comme l'autre gland de Baupin, présomption d’innocence toussa, mais sa petite déclaration de mec hyper-débordé sur le ton du me casse pas les burnes avec tes histoires de bonne femme n'en est pas moins grave.
A gauche, nous avons des types qui se font prendre la main dans la culotte et à droite nous avons les machos qui considèrent encore les femmes comme du bétail. Ces élus nuisibles grassement récompensés avec nos impôts nous pondent des lois et ne les respectent même pas rien qu'en reprenant leur naturel de beauf.
Pierre Lellouche se fout totalement de ces "histoires de bonnes femmes", il est très occupé à faire des choses internationales bien plus sérieuses vous comprenez, on est pas à un ou deux harcèlements près de gonzesses irresponsables. Pauvre type.

vendredi 8 avril 2016

Pierre et ses 40 millions de beaufs



Je dois bien reconnaître que parfois j'ai vraiment envie de donner des baffes, des vrais qui font mal aux dents et ce matin le délégué général de " 40 millions d'automobilistes ", association défendant la bagnole qui pue et qui tue,  Pierre Chasseray en mérite des tartines. 
Il m'avait déjà bien chauffé avec sa vidéo de propagande sur la limitation à 30 km/h dans la ville de Grenoble, cette vidéo tellement caricaturale qu'on pourrait croire qu'elle a été tourné par l'équipe de Groland, mettait en avant tous les arguments des gros bourrins de la route, comme si limiter à 30 km/h en agglomération était une atteinte à la liberté.
Bref, passons.
Hier c'était évidement à la suite de la décision du Conseil National de la Sécurité Routière de confier l'utilisation des radars embarqués dans les véhicules banalisés à des prestataires agrées qu'on a entendu monsieur le représentant des gros beaufs de la route et il a excellé en débitant tous les arguments les plus ridicules les uns que les autres mais je vais lui donner un bon conseil qui m'a été soufflé par un cycliste plein de sagesse.
Pierre, si tu es vraiment contre ces sociétés privées qui vont s'occuper de ces pompes à pognon, soit plus intelligent et associe-toi avec les motards en colère pour une action qui fera plier à coup sûr le gouvernement:  Sur ta consigne et celle de ton homologue de la FFMC par exemple, faites que vos adhérents respectent les limitations de vitesse et les sociétés privées couleront d'elles-même.
Pas con ça hein mon Pierrot?

lundi 15 février 2016

Talamoni, l'huile sur le feu



Le nationaliste Jean-Guy Talamoni (né sur le continent, la teuhon) est un habitué des déclarations provocatrices mais suite aux débordements du match de foot Reims-Bastia il peut déjà postuler pour avoir sa marionnette chez les guignols de Canal+.
Le fait d'être préoccupé par le racisme de la part d'un nationaliste peut faire sourire quand on a de l'humour mais donner raison à des hooligans en jetant de l'huile sur le feu (racisme anti-corse, toussa) en mêlant la soupe de la spécificité corse (comme si les corses étaient différents) en étant Président de l'Assemblée de Corse nous situe bien le niveau du personnage. Les corses n'ont pas besoin qu'on les prenne pour des cons, ils sont assez grand pour ne pas être assimilés automatiquement aux idées caricaturales de leur président avocat, spécialisé dans la défense de figures issues du grand banditisme corse ou des indépendantistes, la crème de la crème.
Je vais juste lui rappeler qu'un groupe de hooligans en déplacement est là pour en découdre avec les groupes ultras locaux, c'est le folklore et  quand la police s'en mêle, ça tourne toujours en eau de boudin avec parfois des incidents malheureux mais les perdants sont toujours les hooligans.
Jean-Guy Talamoni défend l'indéfendable, il me rappelle le comportement de parents d’élèves qui frappent des enseignements quand leur crétin de chérubin s'est pris une colle non justifiée à leurs yeux. Président d'une Assemblée et capo le week-end avec son mégaphone, le haut niveau de la politique en Corse.

lundi 8 février 2016

Guillaume et la politique poubelle



L'affaire du général Piquemal n'en finit pas d'exciter les partisans d'un coup d'état militaire, des nostalgiques de l'ordre à la baguette et du pas de l'oie, si les principaux coups de gueule viennent comme d'habitude des rangs serrés de l’extrême droite il est étonnant (si on veut) de lire le ramasse poubelle des Républicains reprendre la désinformation populiste pour faire de l’œil à ceux qui se cherchent encore politiquement.
Guillaume Peltier, entre autres, s'est amusé et a fait le malin sur les médias en répétant bêtement l'argument frontiste du "deux poids deux mesures" en faisant allusion aux autres abrutis qui ont saccagés le centre de Rennes qui, pourtant, ont beaucoup de choses en commun. 
Pourtant ce cher Guillaume, qui n'en est pas à sa première intox, savait très bien que des casseurs  de Rennes devaient être jugés en comparution immédiate aujourd’hui tout comme le général Piquemal, il savait aussi que le rassemblement était interdit et que tout ceux qui participaient à cette manifestation risquaient des sanctions. Guillaume Peltier est un homme politique, il connaît la loi et il doit donner l'exemple, faire de l'intox et mentir à ce point le met au même niveau que cette minorité qui souhaitent réellement un coup d'état pour imposer leurs idées moisies.
Ce général à la retraite fait ce qu'il veut de son temps libre puisqu'il n'a plus de devoir de réserve mais il a eu tout faux et il méritera sa sanction. Peltier, lui, n'aura pas de sanction mais confirme d'une belle façon son statut de guignol chez les Républicains.

mardi 12 janvier 2016

Anne et les nuits parisiennes



Anne Hidalgo est la troisième femme de suite à se prendre une claque sur les fesses ici, on ne m'accusera pas de sexisme et elle le mérite bien.
Non contente de nous imposer Johnny Hallyday pour une commémoration qui aurait fait retourner Charb et Cabu dans leur tombe elle nous justifie la petite affluence sur la place de la République dimanche dernier en nous caricaturant les parisiens comme des feignasses qui ne seraient pas du matin. Anne Hidalgo et son armée de bobos devraient pourtant savoir que si la majorité des parisiens et des banlieusards sont solidaires avec l'entourage des victimes et sont très tristes toussa, il peut arriver qu'après une semaine de métro-boulot-dodo on ait envie de rester au lit un dimanche. Elle aurait pu se dire aussi que la majorité des parisiens se foutent de la présence de Johnny et que peut-être l'excès de commémoration tue la commémoration, d'ailleurs depuis 1 an, il me semble que personne n'a attendu ce 10 janvier pour déposer une fleur place de la République.
Personnellement je serais peut-être venu si il n'y avait pas eu Johnny Hallyday et encore, l'émotion est passé, je ne vais pas verser une larme toute l'année et j'attends maintenant autre chose que de la solennité affichée devant les caméras. Même sans aller jusqu'à dire que cette cérémonie était de trop et qu'elle sentait un peu la récupération politique, je pense qu'Anne Hidalgo est vraiment à coté de la plaque (déposé en hommage aux victimes) quand elle débite des arguments à deux balles.

jeudi 10 décembre 2015

Valérie, du calme ma poule


Je te préviens ma chère Valérie, je vais te tutoyer parce que je considère qu'on se connaît bien depuis notre rencontre de Versailles où tu avais pris tes aises avec moi.
Donc Valérie, tu es affreusement choqué comme tes amis par la fameuse déclaration de Claude Bartolone dans une interview qui serait passée tranquille s'il n'y avait pas eu le deuxième tour des Régionales et l’ambiguïté politique actuelle à droite. Tu serais la candidate de "Versailles, Neuilly et la race blanche" d'après lui et entre nous ce n'est pas complètement faux. La levée de bouclier dans ton camp m'a bien fait rire et c'est bien la première fois que je sens tes collègues autant outrés en entendant le mot "race" alors qu'ils n'hésitent pas à faire de l’œil aux électeurs frontistes pour gratter quelques pouillèmes de pourcentage.
Et je ne parle même pas de tes soutiens bleu-brun-rouge dans les réseaux sociaux qui ne sont pas les derniers à vouloir mettre tout ce qui n'est pas dans leur norme dans des wagons à bestiaux pour la frontière.
Valérie, ma poule, ce n'est pas toi qui mettait le département de la Seine Saint-Denis en dessous de tout pendant ta campagne dans les banlieues aisées? Ce n'est pas tes amis qui ne se gênent pas pour diffamer et ou pour faire la chasse aux immigrés pendant les Régionales? Et Nadine Morano? je ne t'ai pas entendu lui demander de fermer sa gueule. Et Nicolas Sarkozy, ton chef, il ne te dérange pas quand il tapine à sa droite?
Alors ma poule, ne joue pas les vierges effarouchées quand on se moque de toi affectueusement parce que tu es quand même dans le camp des nantis et forcement des bons petits français de souche culs serrés-tasse de thé comme tu les aimes à Versailles la bourgeoise. Mais il faut de tout pour faire un monde et il n'y a qu'à droite qu'on ne veut pas, sauf quand il y a du pognon, évidement.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...