dimanche 12 octobre 2014

L'union des indemnités dans la poche



Heureusement que nos veilleurs, sans bougies à la main mais avec une bonne bière, choppent l’événement un dimanche sur le net (santé Captain!) sinon je serais passé à coté de cette bonne nouvelle.
Cette chère Union des Démocrates Indépendants, chancre mou de la droite française et prête à signer des deux pieds pour n'importe quelle future candidature UMP en 2017, ce ralliement de mollassons de la politique infecté par quelques individus de l’extrême droite des années 70 qui dit se différencier des autres grands partis pour une autre politique doit évidemment tomber des nues après le petit couac de son élu foireux de Bobigny paru dans la presse. J'espère toujours une belle sortie d'Hervé Morin sur le sujet mais elle ne viendra sûrement pas. 
François Rebsamen avait, en fin de semaine dernière, remué la merde en débattant sur le renforcement du contrôle des chômeurs et ceux-ci, comme l'aile gauche du gouvernement l'avaient à juste titre mal pris mais Rebsamen, certainement sans le vouloir, a démontré quelques abus de privilégiés à corriger vite fait et c'est Stéphane de Paoli, maire de Bobigny, est sert de  parfait exemple au foutage de gueule ambiant, lui qui cumulait son indemnité d’élu de ville de pauvre poussée à son maximum avec des allocations chômage. 
Je ne sais pas si c'est le fait qu'il se soit fait gauler comme un vulgaire petit escroc ou pas, il aurait annoncé samedi qu'il avait depuis septembre renoncé à toucher son chômage, c'est quand même ce genre de comportement jemenfoutiste qui est à mettre, entre autres, au crédit de la montée du FN. Ceci dit, même pour les escroqueries, le centriste est loin de ses maîtres de l'UMP. Mais dans le contexte actuel ça mérite amplement des baffes.

mardi 9 septembre 2014

Thomas la prise de tête



Les socialistes ont le chic spécifique d'avoir toujours un de leurs membres pour gâcher la fête et depuis l'élection de François Hollande, les exemples foireux ont été trop nombreux. Je ne suis pas découragé de la politique comme certains de mes amis mais je pense qu'il serait temps de vraiment saquer les nuisibles qui font payer les élus honnêtes dans leur quotidien, j'imagine très bien que le député lambda doit  souffrir de réflexions du type "tous pourris". Ils peuvent remercier aujourd'hui Thomas Thévenoud, c'est le dernier boulet en date de la république exemplaire chère à notre président.
Mon collègue Melclalex posait la question de son sauvetage, je pose la question de son son pied au cul vers une sortie définitive, un vice-président de la mission d’information sur la fraude fiscale, ancien membre de la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac et spécialiste en optimisation fiscale n'a plus rien à faire en politique quand on oublie ses propres impôts. Il a, parait-il, eu une bonne discussion avec Jean-Christophe Cambadélis, ils se mis d'accord et ne représente plus que lui à l'assemblée et c'est bien là mon problème, il garde sa place. Cambadélis en a tiré les conséquences mais il  a surtout gardé un vote précieux pour la majorité.

"Après m'être entretenu ce lundi soir avec Jean-Christophe Cambadélis, j'ai décidé de me mettre en retrait du Parti socialiste et donc du groupe SRC à l'Assemblée nationale (...) Mais je veux rappeler que l'enchaînement de négligences choquantes qui m'ont placé dans cette situation ne fait pas de moi un fraudeur (...) Mes électeurs de Saône-et-Loire seront mes seuls juges"

Blabla. Mon gars, laisses donc tes électeurs que tu prends pour des cons.

vendredi 5 septembre 2014

Décontraktion totale


Ach mes zamis, mes petites occupations du mois d'août ne m'ont pas permis de me défouler sur ce blog et pourtant ce n'est pas les vilains qui ont manqué de m'inspirer puisqu'ils ne s'arrêtent jamais. L'UMP qui a tranquillement basculé vers l'outrance banalisée depuis l’élection de François Hollande n'en finit plus de m'étonner et leurs élus sont certainement  motivés par les quelques mairies acquises par les cousins du Front aux dernières municipales.
Ainsi, le jour de mon anniversaire en plus, un certain Stéphane Sieczkowski-Samier, jeune maire d’Hesdin, propre sur lui comme un vendeur de téléphone portable,  et apparenté UMP (c'est pour les élections le apparenté, juste pour tromper le benêt qui vote à droite sans oser le vote MLP)  a tout simplement cité  une phrase d’Adolf Hitler pour inaugurer une exposition sur la Libération et l’Occupation. Le jeune Pop  fraîchement sorti de l'école où il a du faire des études de branlotin  trader a certainement voulu trop en faire pour épater ses administrés en débitant un discours de grande personne et il s'est trompé de références historiques en révisant sa bafouille, ces belles citations concernaient à l'époque l'ennemi allemand. Sympathique pour les anciens du village qui ont du en perdre le contrôle de leur déambulateur. 
Mais je vais être sympa avec lui puisque ce n'est pas entièrement de sa faute, les ados et la culture ce n'est pas vraiment ça, la lecture aussi, même pour un mode d'emploi de console de jeux et puis être jeune à l'UMP ne doit pas faciliter les choses avec des mentors comme Sarkozy ou Balkany. 
Tiens il faut reconnaître qu'une des citations en question, "Il faut oser risquer quelque chose pour obtenir de grands résultats." aurait pu être repris par pas mal de décomplexé de l'UMP, c'est que c'est de plus en plus dur à draguer l’électeur du Front National.

jeudi 17 juillet 2014

Vous reprendrez bien un peu de potache?


Ce qu'il y a de bien chez nos humoristes politiques de droite et plus généralement ceux qui se sentent représenter les grandes valeurs républicaines c'est leur façon à eux de décider ce qui est une vraie valeur à défendre (de droite forcément) ou ce qui ne l'est pas (de gauche obligatoirement). Dernièrement nous avons eu beaucoup de ces énergumènes hurler contre la "dictature" socialiste et le recul de la liberté d'expression, comme si huer un président pendant un défilé militaire était une opinion, cette liberté d'expression qui les arrange.
Ainsi, certains vont être choqués quand ils entendent qu'un ancien président risque un avenir judiciaire assez sombre mais par contre ils classent une insulte raciste contre un ministre comme une simple mauvaise petite blaguounette. D'un coté ils sont logiques, accepter les 9 mois ferme de la quichette  serait accepter les 125 ans de prison que notre ancien président mérite pour l'exemple. En parlant d'exemple, ce sénateur de la Manche (à couilles) et ex-Monsanto d’or, Jean Bizet, perturbé par le jugement épicé de Cayenne, trouve le plus sérieusement du monde que la réaction de la justice est totalement disproportionnée et soupçonne même l'instrumentalisation de la justice par le pouvoir en place. Mais la vérité est ailleurs, en fait Jean Bizet en est à retourner la faute sur la ministre, il n'a toujours pas digérer le Mariage pour tous et les singeries de Mme Taubira quand elle avait défendu la loi avec ferveur, depuis il voit de la dictature et des méchants complots partout. Le vin est tiré, Jean Bizet (AOC) peut signer plus à droite qu'à l'UMP, il y trouvera un public plein d'humour pour faire lui aussi des bonnes blagues de potache sur les nègres.

mardi 8 juillet 2014

Geoffroy le gourou


On le sait maintenant, l'UMP est une bonne boite pour trouver un emploi bien payé, il suffit pour ça d'avoir un certain talent, d'avoir la fibre politique véreuse et surtout de savoir convaincre le militant des idées qu'on propage, n'importe quelles idées du moment qu'elles plaisent. Le militant de droite de base écoute ce qu'il veut entendre, c'est relativement facile pour un excellent bonimenteur en lui parlant de la fin des 35 heures, de la suppression de postes de fonctionnaire ou de la diktature socialisss par exemple.
Geoffroy a tout compris en étant un des fondateurs de la Droite Forte, mouvement défouloir de l'UMP molle de la droite, qui annonce des poncifs devant un public conquis d'avance et qui voterait sans scrupule FN si cette filiale n’existait pas.
Geoffroy gagne donc bien sa vie aussi grâce à Brice Hortefeux qui l'a pris sous sa coupe, des émoluments digne d'un travail dans une entreprise qui marche très bien, 8500 euros correspond à un très bon salaire de cadre supérieur dans une grosse société du CAC40 qui produit de la valeur. Le problème c'est que Geoffroy ne produit rien et n'apporte rien, il est même un assisté grassement rémunéré sur le dos des militants pour débiter des âneries, il me fait même penser, avec sa fête de la violette, à un gourou de secte qui roule sur l'or sur le dos de couillons.
Son entourage semble gêner par la révélation de ses revenus, une “simple boule puante” d'après eux et comme dans une secte, le moindre reproche les fait grimper aux rideaux, pourtant la maison mère est en train de couler sous 80 millions de dettes, on peut comprendre que la belle vie de Bogosse aux conseils à la con en devient indécente. J'en viens, dans ma grande bonté, à souhaiter la libération de tout ces pauvres militants innocents et endoctrinés par ces escrocs

mardi 24 juin 2014

Le droit de polluer de la FNSEA


Il y avait longtemps que la FNSEA n'avait pas fait parler d'elle, ce syndicat d'agriculteurs proche de la droite et toujours à l’affût de subventions européennes remet ça sur la place de la Concorde afin de râler contre le projet de loi d'avenir pour l'agriculture examiné ce matin par la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale. Xavier Beulin son président, aucun lien de parenté avec les biscuits apéritifs, est venu avec ses troupes pour brûler quelques palettes sur la place, une bonne petite pollution visuelle pour stopper l'interdiction d'une autre: celle de l'épandage de produits phytosanitaires à proximité de lieux sensibles comme les écoles.
Je ne sais pas si vous avez déjà vécu leur déversement de merde chimique, moi si et d'un hélicoptère. Après leur traitement il n'y a plus que le napalm pour éliminer le peu qui reste de vivant dans un champs de la FNSEA. En allant régulièrement dans le Sancerrois il y a quelques années, j'ai pu constater que les agriculteurs avaient tellement éliminé la faune et les oiseaux que les chasseurs (autre catégorie de gros cons) passaient leur matinée à ramasser des noix. Et ces agriculteurs veulent continuer à nous pourrir la santé avec leur épandage y compris à coté des écoles pour ne pas les empêcher de travailler afin de pouvoir "manger français demain", qu'ils commencent par gueuler contre les aberrations qu'on trouve dans les supermarchés.
"C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase" dit Xavier Beulin, moi je n'en veux pas de ses produits traités avec son Zyklon B.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...