jeudi 17 juillet 2014

Vous reprendrez bien un peu de potache?


Ce qu'il y a de bien chez nos humoristes politiques de droite et plus généralement ceux qui se sentent représenter les grandes valeurs républicaines c'est leur façon à eux de décider ce qui est une vraie valeur à défendre (de droite forcément) ou ce qui ne l'est pas (de gauche obligatoirement). Dernièrement nous avons eu beaucoup de ces énergumènes hurler contre la "dictature" socialiste et le recul de la liberté d'expression, comme si huer un président pendant un défilé militaire était une opinion, cette liberté d'expression qui les arrange.
Ainsi, certains vont être choqués quand ils entendent qu'un ancien président risque un avenir judiciaire assez sombre mais par contre ils classent une insulte raciste contre un ministre comme une simple mauvaise petite blaguounette. D'un coté ils sont logiques, accepter les 9 mois ferme de la quichette  serait accepter les 125 ans de prison que notre ancien président mérite pour l'exemple. En parlant d'exemple, ce sénateur de la Manche (à couilles) et ex-Monsanto d’or, Jean Bizet, perturbé par le jugement épicé de Cayenne, trouve le plus sérieusement du monde que la réaction de la justice est totalement disproportionnée et soupçonne même l'instrumentalisation de la justice par le pouvoir en place. Mais la vérité est ailleurs, en fait Jean Bizet en est à retourner la faute sur la ministre, il n'a toujours pas digérer le Mariage pour tous et les singeries de Mme Taubira quand elle avait défendu la loi avec ferveur, depuis il voit de la dictature et des méchants complots partout. Le vin est tiré, Jean Bizet (AOC) peut signer plus à droite qu'à l'UMP, il y trouvera un public plein d'humour pour faire lui aussi des bonnes blagues de potache sur les nègres.

mardi 8 juillet 2014

Geoffroy le gourou


On le sait maintenant, l'UMP est une bonne boite pour trouver un emploi bien payé, il suffit pour ça d'avoir un certain talent, d'avoir la fibre politique véreuse et surtout de savoir convaincre le militant des idées qu'on propage, n'importe quelles idées du moment qu'elles plaisent. Le militant de droite de base écoute ce qu'il veut entendre, c'est relativement facile pour un excellent bonimenteur en lui parlant de la fin des 35 heures, de la suppression de postes de fonctionnaire ou de la diktature socialisss par exemple.
Geoffroy a tout compris en étant un des fondateurs de la Droite Forte, mouvement défouloir de l'UMP molle de la droite, qui annonce des poncifs devant un public conquis d'avance et qui voterait sans scrupule FN si cette filiale n’existait pas.
Geoffroy gagne donc bien sa vie aussi grâce à Brice Hortefeux qui l'a pris sous sa coupe, des émoluments digne d'un travail dans une entreprise qui marche très bien, 8500 euros correspond à un très bon salaire de cadre supérieur dans une grosse société du CAC40 qui produit de la valeur. Le problème c'est que Geoffroy ne produit rien et n'apporte rien, il est même un assisté grassement rémunéré sur le dos des militants pour débiter des âneries, il me fait même penser, avec sa fête de la violette, à un gourou de secte qui roule sur l'or sur le dos de couillons.
Son entourage semble gêner par la révélation de ses revenus, une “simple boule puante” d'après eux et comme dans une secte, le moindre reproche les fait grimper aux rideaux, pourtant la maison mère est en train de couler sous 80 millions de dettes, on peut comprendre que la belle vie de Bogosse aux conseils à la con en devient indécente. J'en viens, dans ma grande bonté, à souhaiter la libération de tout ces pauvres militants innocents et endoctrinés par ces escrocs

mardi 24 juin 2014

Le droit de polluer de la FNSEA


Il y avait longtemps que la FNSEA n'avait pas fait parler d'elle, ce syndicat d'agriculteurs proche de la droite et toujours à l’affût de subventions européennes remet ça sur la place de la Concorde afin de râler contre le projet de loi d'avenir pour l'agriculture examiné ce matin par la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale. Xavier Beulin son président, aucun lien de parenté avec les biscuits apéritifs, est venu avec ses troupes pour brûler quelques palettes sur la place, une bonne petite pollution visuelle pour stopper l'interdiction d'une autre: celle de l'épandage de produits phytosanitaires à proximité de lieux sensibles comme les écoles.
Je ne sais pas si vous avez déjà vécu leur déversement de merde chimique, moi si et d'un hélicoptère. Après leur traitement il n'y a plus que le napalm pour éliminer le peu qui reste de vivant dans un champs de la FNSEA. En allant régulièrement dans le Sancerrois il y a quelques années, j'ai pu constater que les agriculteurs avaient tellement éliminé la faune et les oiseaux que les chasseurs (autre catégorie de gros cons) passaient leur matinée à ramasser des noix. Et ces agriculteurs veulent continuer à nous pourrir la santé avec leur épandage y compris à coté des écoles pour ne pas les empêcher de travailler afin de pouvoir "manger français demain", qu'ils commencent par gueuler contre les aberrations qu'on trouve dans les supermarchés.
"C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase" dit Xavier Beulin, moi je n'en veux pas de ses produits traités avec son Zyklon B.

mardi 17 juin 2014

Plus c'est gros plus ça passe

La belle vie....

Non je ne parle pas non plus des capacités de Rocco Siffredi ni du débit de boissons alcoolisés de certains mais de la belle affaire Bygmalion qui serait, d'après Mediapart, bien pire que ce que les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption ont pu imaginer jusqu'à maintenant, des responsables du parti d'opposition et son candidat malheureux de 2012 ont dissimulé joyeusement et dans l'euphorie des meetings à l'américaine quelques 17 millions d'euros de frais de campagne aux autorités de contrôle. A ce niveau ce n'est pas de l'amateurisme mais de la bonne grosse organisation mafieuse et on peut saluer d'ores et déjà le "professionnalisme" et le culot des principaux intéressés, passer 44 factures officielles bidons en espérant que rien ne se voit c'était bien tenté.
Comme le dit l’ancien trésorier de Nicolas Sarkozy, il faut laisser l’enquête se faire et qu'il ne s'inquiète pas pour ça elle se fera, ce qui nous promet des bons moments de foutage de gueule et des explications croustillantes de la part de ceux qui passent leur temps à donner des leçons pour remonter la France. 
Des justifications vaseuses, il y en a déjà, comme celle de l’ancien directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Guillaume Lambert, qui nous explique sans rire que "s'il y en avait eu pour 17 millions de plus, cela se serait vu !". 
C'est tellement évident. Comme on dit, plus c'est gros plus ça passe, du moins en théorie parce que là, ça va clairement coincer. 

mardi 27 mai 2014

Adieu Copé

Cherchez l'intrus
Je l'avais déjà à moitié enterré en mars dernier mais c'est quasiment sûr cette fois-ci, Jean-François Copé va nous quitter haut les mains, l'affaire Bygmalion commençant à lui péter violemment à la figure en éparpillant ses mouchetis sur les murs du parti. Ce cher Jean-François devenu trop encombrant pour ses désormais amis d'hier va devoir faire ses valises définitivement et s'il y a de quoi de taper la bedaine sur ses ennuis à venir je vais sûrement le regretter finalement, il était devenu la garantie d'une UMP totalement ridicule et on savait d'avance que même avec un gouvernement en dessous de tout, celui-ci n'avait rien à craindre avec une opposition dirigé par un Copé président de plus en plus hystérique.
Bon, je ne vais pas cracher dans la soupe, le grand déballage entamé juste après les européennes me fait bien sourire et j'ai hâte de voir la suite des affaires en espérant la crème de la crème en plat principal, l'affaire Bygmalion est avant tout celle des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, tiens, j'aurais tout de même une petite pensée pour les crétins qui auront donné pour le sarkothon.
Et comme tout va certainement aller très vite puisque les anti-Copé de l'UMP ont décidé de se faire justice eux-même en coulant leur futur ex-président dans le béton, je vais bien en profiter et me refaire une santé post-élection catastrophique avant de voir François Fillon reprendre la main de la nouvelle UMP, parce que lui est beaucoup comique et bien plus dangereux que le branque meldois.
Vous allez me dire que je me réjouis comme je peux après la débâcle des européennes, ce qui n'est pas faux, mais la dédiabolisation des idées du FN c'est aussi la faute de Jean-François Copé et de son travail de sape à l'UMP depuis deux ans.


lundi 19 mai 2014

Petit trader deviendra grand acteur


L'affaire Kerviel avait fait grand bruit en 2008 quand ce petit trader du même nom avait failli couler la Société Générale, il en était devenu presque sympathique à l'époque lui le pauvre petit salarié sous une pression immense (des grosses primes) obligé de faire gagner un maximum de pognon à son affreux patron. Il y avait un coté David contre Goliath qui n'était pas déplaisant sur le coup, 50 milliards d'engagements sans contrepartie pour faire bander les comptes, il ne fallait pas lui donner autant pour faire mumuse après tout.
Toujours est-il que le grand dadais de la finance est en train de devenir un vrai petit martyr sous les objectifs bienveillants des caméras, les médias seraient eux-même surpris de ce retournement de situation et d'une certaine organisation, le pauvre Kerviel revenant de son pèlerinage à Rome tel un héros béni par la maison mère.
Le scénario aurait pu être impeccable, le retour en France avec une arrivée en fanfare à la frontière, une arrestation logique mais devenu injuste devant 150 caméras de télévision, un curé (connaissant très bien le milieu) choqué comme compagnon de balade qui s'apprête la main sur la bible à défendre le juste jusqu'au bout avec tout un tas de bénévoles en pleurs qui jurent que rien n'était préparé et un ami proche, Richard Amalvy, qui ne s'en remet toujours pas de ne pas avoir eu le temps de lui faire la bise.  Mélenchon n'était pas là pour l'accompagner à la maison d'arrêt de Nice, l'innocence a ses limites et Jérôme Kerviel a été condamné trois fois par la justice française tout de même.
La première nuit en prison s'est bien passée parait-il mais ce n'est pas fini, le  père Patrice Gourrier promet des nuits de veille devant le commissariat de Menton pour rajouter de l'émotion, la veste rouge de la vedette est déjà devenue un symbole qui ira jusqu'à Paris. 
Jérôme Kerviel, devenu héros de la gauche de la gauche et de la droite catholique, mais qui n'est surtout qu'un pauvre con qui aurait certainement continué ses conneries s'il ne s'était pas fait prendre. En attendant son court métrage (trop) bien produit et présenté en même temps que le festival de Cannes m'a gonflé et c'est plutôt mauvais signe en cas de suite.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...