mardi 12 mars 2013

Adieu Véronique je t'aimais bien


Quand j'avais la vingtaine d'année Véronique Genest et son physique avenant bien qu'adepte du tablier de forgeron seventies ne me laissait pas insensible. Je ne me souviens plus trop ce qu'elle faisait à cette époque, probablement déjà des séries télés sans intérêts. Elle n'a jamais eu le prix Nobel de quoi que ce soit mais elle m'était très sympathique avec ses yeux rieurs, son air coquin et sa chevelure de feu.
Avec les années, comme beaucoup, elle est devenu beaucoup moins sexy et à force de ne la voir que dans les extraits de présentation de soirée comme Julie Lescaut la commissaire de police,  j'en avais presque oublié qu'elle existait, un peu comme les publicités qui nous emmerdent et qu'on ne voit plus. Bref, elle a fini par me taper sur le système avec son style de bonne femme comme on en croise par millions dans les hypermarchés.
Alors en apprenant avec surprise son décès médiatique  samedi dernier, ça m'a fait quelque chose. On ne la voyait plus à la télévision et comme je ne feuillette pas les revues chez le médecin  je ne savais pas ce qu'elle faisait dans la vie. J'étais loin de penser qu'elle allait entamer une carrière dans la politique même si elle avait choisi la droite, là où on trouve n'importe quel  benêt faire semblant de s’intéresser au pays, il y a même des sportifs, c'est dire.
J'ai regardé le résumé de l'émission On n'est pas couché et j'ai vu Véronique Genest s'écraser comme une grosse merde, il n'y a pas d'autre mot pour qualifier sa prestation suicidaire sur le plateau de Ruquier. En écoutant ses délires d'hallucinée, je me suis demandé si elle n'avait pas bu énormément avant l'émission, je soupçonne même de la drogue. C'est triste de voir des gens se mettre plus que minable en public, on sentait d'ailleurs bien l'assistance gênée comme quand on assiste au délirium d'alcoolique du copain qui finit par vomir en soirée et qui vous fait honte. 
La pauvre, on ne la verra plus, je suis presque triste, si encore elle avait pris des cours de politique en pain au chocolat avec Jean-Francois Copé le spécialiste de l'intox elle aurait pu s'en sortir à peu près mais bon, on ne peut plus revenir en arrière, adieu Véronique je t'aimais bien, surtout ton cul.

12 commentaires :

  1. Je n'ai pas vu mais j'ai plutôt l'impression qu'elle a été assassinée. Il faudrait boycotter ce genre d'émission

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais et pourtant Natacha Polony a l'air facile à déglinguer.

      Supprimer
  2. Nichons naturels .... ça manque beaucoup dans chaud-bise !

    RépondreSupprimer
  3. J'aimais bien la Véronique, du Nana, d'après Emile Zola (genre à l'époque de la photo), après ça a été rôles comme-on-peut pour payer le loyer (à tous les coups), où mauvais choix de carrière, où pas de talent, où va savoir.
    Pas vu l'émission, je crois que je m'en fous, mais j'aime ta photo.

    RépondreSupprimer
  4. ah bon , tu connais des femmes de 60 aussi belles qu'à 20, toi ? Mon sabot sur ta gueule, oui ! Quant à Véro, elle est mariée à un youde anti-islam ! Moi aussi je suis anti-islam mais pas que !

    RépondreSupprimer
  5. Bah ! Quand Véro nique jeunesse ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh toi tu faisais une petite recherche sur le net :)

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...